Le Télégramme: Luthier et créateur d’instruments

Le Télégramme: Luthier et créateur d’instruments

Passionné de musique (il a joué dans un groupe de rock), bricoleur et adepte du travail du bois, Maxime Jan a tout naturellement choisi de devenir luthier.

« J’ai pris cette décision à la fin de la classe de première, au moment du choix des orientations, confie-t-il. Une option professionnelle qui semblait convenir à mes aptitudes et que je ne regrette pas. »

Instruments à cordes pincées

Après avoir obtenu son CAP à l’Itemm (Institut technologique européen des métiers de la musique) du Mans (72), Maxime a travaillé auprès de Yann Mahé, maître d’apprentissage briochin, avant de se présenter au brevet des métiers d’art. [Ses deux examens en poche, il a alors décidé de voler immédiatement de ses propres ailes et de s’installer dans la station, où il a aménagé en atelier le garage de la résidence secondaire familiale.

« Depuis mon installation, professionnels de la région Bretagne et musiciens confirmés m’ont déjà confié des travaux, commente Maxime. Chaque chantier est une véritable aventure qui me passionne. »

Le luthier n’intervient que sur les instruments pour lesquels il s’est formé, ceux à cordes pincées, soit guitare, banjo, mandoline, ukulélé. Pratique  Atelier ouvert au 18, rue des Clos-d’Orge, tél. 06.26.35.67.09. www.majaguitares.fr


Lien vers l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

div#stuning-header .dfd-stuning-header-bg-container {background-image: url(https://www.majaguitares.fr/wp-content/uploads/2017/05/calander2-8.jpg);background-size: cover;background-position: center center;background-attachment: scroll;background-repeat: no-repeat;}#stuning-header div.page-title-inner {min-height: 620px;}